Bourg-en-Bresse

You are in : Homepage > Toute l'actualité > Culture : Au délabrement du monde...

Culture : Au délabrement du monde...

the 20 november 2014

Deux artistes discutent devant les photos de l'exposition "Au délabrement du monde, la photographie reconnaissante". © Ville de Bourg / S. Buathier

Partez à la découverte de l’exposition « Au délabrement du monde, la photographie reconnaissante » à l’espace d’art contemporain H2M. Dix photographes vous invitent à voir plus loin.

À l’espace d’art contemporain H2M – Hôtel Marron de Meillonnas, la Ville présente, jusqu’au 8 février 2015, l’exposition « Au délabrement du monde, la photographie reconnaissante ». Réalisée en partenariat avec le musée Nicéphore Niépce de Chalon-sur-Saône, elle réunit les oeuvres de photographes soutenus par le musée Niépce et sélectionnés par François Cheval, conservateur en chef des musées de la Ville de Chalon-sur-Saône. Chaque artiste, photographe ou vidéaste, livre sa vision du monde « en dépassant la surface des choses et leurs apparences... parfois trompeuses ».

Mémoire collective

Stan Guigui interroge notre capacité d’indignation face aux injustices créées par nos sociétés. Il fait poser ses modèles, les oubliés de Bogota, « derrière » un mur, symbole de la barrière infranchissable qui sépare les populations socialement intégrées et celles dites « inutiles ». André Merian illustre l’empreinte laissée par l’être humain sur les paysages, notamment les côtes méditerranéennes.

Claire Chevrier s’évertue à débusquer l’énergie et le mouvement qui animent la ville du XXIe siècle. Avec ses portraits « D’Argile », Laurence Leblanc évoque la tragédie du génocide cambodgien sous le régime des Khmers rouges. Un regard complété par la vidéo d’Ange Leccia sur le camp S21 de Phnom Penh aujourd’hui transformé en musée et devenu haut lieu de la prostitution : « sale ruse de l’Histoire, c’est donc en dehors des barbelés que le génocide continue... », souligne François Cheval, commissaire de l’exposition.

Alexis Cordesse pose lui son regard sur le génocide rwandais en photographiant de face les génocidaires et en les interviewant sur leurs crimes. Kathryn Cook s’interroge, elle, sur les conséquences du génocide arménien de 1915.

Avec ses puzzles plus ou moins déconstruits, Morgan Denzler reconstitue la mémoire du Liban à travers les témoignages de personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer. Noël Jabbour s’est, elle, attachée à suivre des groupes de chasseurs et livre des images à double métaphore : celle de la visée et du mitraillage commun au fusil et à l’appareil photo et celle plus subtile de la scène de chasse faisant écho à la condition palestinienne. Enfin, le vidéaste Antoine d’Agata présente le quotidien des migrants. À travers ces visions et expériences artistiques, c’est toute notre mémoire collective qui se construit.

L’expo en pratique :
Exposition visible jusqu’au 8 février 2015 à l’espace d’art contemporain, H2M/Hôtel Marron de Meillonnas, 5, rue Teynière à Bourg. Entrée libre et gratuite. Ouvert du mercredi au dimanche de 13 h à 18 h, excepté le 25 décembre 2014 et le 1er janvier 2015.
> Visites commentées > Vendredis 19 décembre et 16 janvier à 13 h, samedi 20 décembre à 15 h.
> Visites-ateliers en famille > Mercredis 10 décembre et 14 janvier à 16 h, visites suivies d’un goûter pour les enfants à partir de 4 ans et leurs parents. Sur réservation au 04 74 42 46 00.
> Visite autrement > Samedi 17 janvier à 15 h, visite à deux voix.

  • Save in PDF
  • Page top

Contact

Mairie de Bourg-en-Bresse
Place de l'Hôtel de Ville
01012 Bourg-en-Bresse - France
Download Virtual Card (.vcf)
Phone: (+33) 4 74 45 71 99

Horaires
Contact form